Le ferroviaire propulsé par le secteur immobilier ® déservant la grande région de la capitale nationale

La grande région de la capitale nationale du Canada forme un ensemble en terme d’emploi, de commerce, d’accès aux services, d’éducation postsecondaire, de loisirs, de culture, de réseaux sociaux et familiaux, de paysage écologique ainsi que d’autres facteurs

Le développement socio-économique de la région dans les décennies à venir pourrait être amélioré grâce à un service ferroviaire de transport de passagers efficace, ponctuel, confortable et respectueux de l’environnement qui s’intègrerait aux autres transports en commun et à l’infrastructure cyclable, piétonnière et automobile.

L’amélioration de la mobilité dans la région complèterait les objectifs économiques, environnementaux et sociaux , et cela créerait de nouvelles possibilités pour l’ensemble des ménages, entreprises et visiteurs.

Le Consortium Moose comprend une douzaine d’entreprises qui préparent activement le financement, le développement et l’exploitation d’un service ferroviaire commercial de transport de passagers sur 400 km de voies déjà existantes. Des trains à deux étages traverseront Ottawa et Gatineau, et opèreront à partir de six villes semi-rurales dans la grande région de la capitale nationale (RCN).

Nous prévoyons un service ferroviaire de transport de passagers sécuritaire, abordable, confortable et durable qui permettra de complètement intégrer les zones urbaines et rurales aux systèmes de transport en commun municipaux et aux autres services de fret commercial déjà existants.

Notre projet se base sur une stratégie d’autofinancement pour le développement et l’exploitation de tous les systèmes et extensions nécessaires à un service ferroviaire de transport de passagers à l’échelle métropolitaine, indépendamment de la dette publique et des impôts.

Dites-nous ce que vous en pensez ! Veuillez SVP répondre à l’enquête au bas de cette page.

La voie ferrée Moose générera une augmentation soutenue de la valeur des biens immobiliers sur une superficie de 100 kilomètres carrés. Chaque gare sera une entreprise autonome dans « le consortium des localités liées » de Moose. Afin d’obtenir un service ferroviaire, les propriétaires et investisseurs participants qui ont des biens immobiliers commerciaux et résidentiels à proximité des gares devront se mettre d’accord pour partager l’augmentation du revenu net après impôts et la valeur de l’actif réalisée. Ce montant sera déterminé par un fournisseur indépendant grâce à une formule commerciale standardisée.

Aucune modification législative ou réglementaire gouvernementale n’est nécessaire pour que le Consortium Moose donne vie à ce système ferroviaire de transport de passagers. Toutefois, une initiative du secteur privé de ce genre dépend de plusieurs intervenants du secteur public. En effet, la nature interprovinciale du projet ferroviaire Moose entraîne l’application de la clause 92.10 (a) de la Loi constitutionnelle de 1867 qui indique clairement le chemin à suivre dans une situation plurigouvernementale autrement très complexe.